FANDOM


Anonyme, fin du XIIIe, début du XIVe.

Tropes :Modifier

Le Fils de la Veuve

RésuméModifier

Tyolet vit seul dans la forêt avec sa mère, apprenant d'une fée le pouvoir d'invoquer des animaux rien qu'en sifflant. Un jour, il voit un cerf, et siffle pour qu'il vienne, mais cela ne marche pas, alors ilet le suit .Ils arrivent au bord d'une rivière, de l'autre côté il voit un autre cerf. Le premier cerf traverse la rivière, alors Tyolet tue et dépèce le second. Pendant ce temps, le cerf s'est transformé en chevalier à cheval.

Tyolet n'a pas vu de chevalier de sa vie et pose des questions naïves au chevalier, quant à ses armes. Il le prend pour un animal sauvage, et le nomme "chevalier beste", un nom qu'il reprendra plus tard. Le chevalier lui dit d'aller demander à sa mère les armes de son père, ce qu'il fait.

Tyolet part pour le chateau du Roi Arthur. Une vierge habillé de blanc arrive dans le hall et se dit la fille du Roi de Logres, cherchant un mari. Elle est suivie d'un chien blanc, disant que quiconque le suit sera amené auprès d'un cerf blanc. Celui qui lui ramène le pied du cerf pourra l'épouser.

Plein de chevaliers s'élancent, mais ils sont arrêtés par une rivière. Pas Tyolet, qui parvient  à trouver le cerf, le siffler et lui couper le pied. Des lions l'attaquent, comme prévu, et il les défait. Un félon attaque Tyolet qui, fatigué par les lions, n'arrive pas à se défendre. Il le laisse pour mort, s'empare du pied et va clamer la main de la demoiselle. La cour est méfiante, elle attend une semaine que le chien revienne.

Une fois qu'il est là, Gauvain est en mesure de suivre la piste jusqu'au corps de Tyolet. Une fois soigné, il confronte le félon, qui est forcé d'admettre qu'il n'a pas battu les lions ni ne s'est emparé du pied du cerf à la loyale. Tyolet lui accorde son pardon et marie la vierge, avec laquelle il vit heureux.

Motifs :Modifier

Le Fantôme du Père : Il reprend le nom du cerf-chevalier, ce qui indique sa parenté, au moins spirituelle. En outre, c'est lui qui lui indique que sa mère lui donnera les armes de son père, ce qui suppose leur identité.

La rivière comme frontière du monde des morts : Le "chevalier-beste", fantôme de son père, lui apparaît de l'autre côté d'une rivière. De même, quand il passe près de la mort, blessé, c'est de l'autre côté d'une rivière, où il reste longtemps étendu.