FANDOM


TropesModifier

Le Fils de la Veuve

RésuméModifier

Meriadeuc est élevé par sa mère, va à la cour se faire adouber et réussi à retirer une épée que nul n’arrivait à enlever après qu’une jeune reine l’ait ceinte. Parce qu’elle venait d’une tombe dans la Gaste Chapelle d’un gars et qu’il fallait quelqu’un qui ait au moins sa vaillance, magie. D’ou le nom du roman, l’épée donnée par Arthur, plus celle qu’il a piqué à font deux épées.

C’est un roman qui reprend systématiquement des épisodes du Conte du Graal, il tabasse des types et les envoie à la cour du Roi Arthur, jusqu’à ce que celui-ci décide de le trouver pour le féliciter.

Entretemps, il trouvait un type mourant qui lui donnait un écu, et qui lui disait que Gauvain avait tué son père Bléhéris.

L’écu lui donne accès aux tours jumelles, chateau merveilleux. Il y retrouve sa mère qui lui dit que ce n’est pas Gauvain qui a tué Bléhéris mais Brien. En sortant du chateau, scène piquée dans le Conte du Graal, il retrouve une femme qui pleure son compagnon décapité. Elle se présente comme la cousine deBléhéris, donc la cousine de son père, elle est presque identique à la cousine de Perceval. Elle dit que c’est Brien qui l’a tué aussi. Meriadeuc va l’enterrer à la Gaste Chapelle, là où repose également Blhéris, manière de dire que les deux morts ne sont qu’un.

Meriadeuc lui ramène sa tête, fin.

Motifs :Modifier

La plupart des motifs exposés dans le Conte du Graal