FANDOM


Mythes de créationModifier

Selon la mythologie dogon Amma dieu suprême, créa la lune et le soleil comme des pots, les modelant. Le soleil est blanc incandecent et entouré de huit anneaux de cuivre rouge, quand la lune est de même forme et avec des anneaux de cuivre blanc. (Parrinder, African Religion, p.27)
Dogon

Dessin Dogon d'un Nummo

Ensuite, pour vaincre sa solitude, il créa la terre et en fit son épouse. Une termitière, clitoris de la terre, se dressa en rivale du sexe mâle, et Amma dut l’abattre. Un fils unique naquit, Yurugu ou le Renard pâle. La terre excisée fut plus docile à son époux et mit au monde les jumeaux Nummo, à la fois mâle et femelle, couple idéal, maîtres de l’eau et de la parole. Ils étaient comme de l'eau et vert de couleur. Leur moitié supérieure humaine, et inférieure comme un serpent. Ils avaient des langues fourchues et les yeux rouges, des bras sans coudes et huit membres. D'ailleurs, leur corps entier était recouvert de courts poils verts. (ibid.)

Ils allèrent aux cieux écouter les instructions d'Amma. De là-haut, ils virent le corps de leur mère dénudée. Ils prirent des fibres de plantes celestes et en firent du tissu suffisant pour couvrir leur mère la terre, lui conférant d'ailleurs le don de la parole. (liée au tissage, voir ci-dessous)

Le Renard pâle, unique et donc imparfait, principe de désordre, voulut voler la jupe de sa mère, jaloux qu'elle possède le langage. Il tentat de l'arracher. La terre se cacha dans son propre utérus (symbolisé par une fourmillière) sous la forme d'une fourmi. Elle ne parvint néanmoins pas à s'échapper, et le renard pâle s'empara de la jupe, ce qui fut assimilié à un inceste.

Et c’est alors qu’apparut le sang menstruel, impur parce que signe de stérilité. La Terre se retira dès lors.

Amma façonna avec de l’argile un couple humain, puisqu'il ne pouvait procréer avec la terre désormais. qui devait donner naissance aux huit ancêtres. Les Nummos virent qu'il y avait le risque de disparition des jumeaux, alors ils dessinèrent une silhouette mâle et femelle sur le sol, ce qui fait que les êtres humains ont deux âmes, une femelle et une mâle, mais elle sont enlevée par la circoncision ou l'excision, pratiquées par les Dogons.

Les Nummo leur enseignèrent la parole, liée à l’humidité, ainsi qu’au tissage car elle est faite de questions et de réponses entrelacées. (Ibid. Et [2])

Le forgeronModifier