FANDOM


Les mythes ne font pas intervenir n'importe qui. Si nos personnages étaient normaux, habituels, ennuyeux, pourquoi raconterait-on leur histoire ? Etant des dieux ou élus par une prophétie, il y a donc des chances que nos protagonistes,  pour se démarquer du commun des mortels, ne se soumette pas aux impératifs ennuyeux de la gestation humaine.


ExemplesModifier

Christianisme

  • Jésus serait né d'une vierge, défiant les lois de la Nature, puisqu'il est parfaitement impossible, par exemple, que Marie mente sur sa virginité.
  • D'ailleurs, comme si ça ne suffisait pas, l'Eglise en rajouta une couche (1854), en disant que Marie était née sans trace du péché originel. L'immaculée conception se réfère à ce dernier état de fait, non la virginité de Marie.

Bouddhisme

  • La mère du Bouddha l'aurait conçu en songe, pénétrée au sein par un éléphant blanc à six défenses, la naissance aurait été indolore et le sal aurait abaissé tout exprès l’une de ses branches pour qu'elle l'attrape, tandis que les divinités brahmaniques faisaient pleuvoir des pétales de fleurs. Sitôt né, l'enfant se serait mis debout et aurait pris possession symboliquement de l'Univers en se tournant vers les points cardinaux, ou aurait fait sept pas vers le nord et poussé "le rugissement du lion", métaphore de la doctrine bouddhique.

Mythologie grecque

  • Athena est née en sortant de la tête de Zeus, après qu'il ait avalé Métis, enceinte de celle-ci, parce qu'il avait entendu qu'il serait détrôné par un de ses enfants, et contrairement à ses père et grand-père, il décida de prendre les devants. La grossesse semblant quelque chose de transitif, il se retrouve enceint, sa boîte cranienne hébergeant l'enfant. Souffrant de migraine, fort compréhensible, il demande à Héphaistos de lui ouvrir la tête d'un coup de hache et Athéna en émerge hurlante. (Hésiode, Théogonie)
  • Alors qu'Athéna était pourchassée par Héphaïstos, ce dernier lui éjacula sur la cuisse. Elle essuya l'impact avec de la laine (ἔριον / érion) qu'elle jette à terre (χθών / khthốn) ; la terre ainsi fécondée donne naissance à Érichthonios, qu'Athéna recueille et élève. (Catastérismes du pseudo-Ératosthène (13), qui cite Euripide dans une pièce perdue ; Bibliothèque (III, 14, 6) et Hygin, Fables (CLXVI, 3-4))
  • De même, les Géants et les Érinyes sont issus de Gaïa, fécondée par le sang d'Ouranos, résultant de sa castration par Chronos. (Théogonie)
  • Aphrodite serait née du pénis d'Ouranos jeté dans les eaux.(Hésiode, T'héogonie)
  • Adonis était le fils de Cinyras, roi de Chypre, et de la fille de ce dernier, Myrrha, il jaillit de sa mère transformée en arbre à myrrhe en punition de son inceste.
  • Deucalion et Pyrrha étaient les seuls mortels à avoir survécu au Déluge. Réfugiés sur le mont Parnasse, ils reçoivent l'ordre de l'oracle de Thémis de jeter derrière eux les os de leur grand-mère afin de repeupler la terre. Comprenant qu'il s'agissait de Gaïa (la Terre), dont les pierres sont les os, ils ramassèrent des pierres et les jetèrent derrière eux : celles que jetait Deucalion se changèrent en hommes ; et celles que jetait Pyrrha, en femmes. Cette fable paraît fondée sur le double sens du mot grec laos, qui signifie à la fois pierre et peuple.
  • Sémélé ne supportant pas la vue de la splendeurde Zeus, elle meurt, avant d'arriver au terme de sa grossesse. Pour sauver l'enfant, Zeus le coud au sein de sa cuisse, pour qu'il finisse sa gestation. Ainsi nait Dionysos.
  • La version orphique du mythe veut qu'il se soit fait dévorer par des Titans, sur ordre d'Héra, jalouse, qui font bouillir et rôtir sa chair avant de la manger. Athéna sauverait son coeur, avec lequel Zeus pourrait re-féconder Sémélé.

Mythologie nordique

  • Tous les jötunn (géants) sont les fils d'Ymir, le géant hermaphrodite des origines selon la cosmogonie nordique. Dans son sommeil, la sueur de ses aisselles enfanta un mâle et une femelle, et de l'union de ses deux pieds engendra un fils.

Mythologies africaines

  • Les Hottenhots disent que disent que Heitsi-Eibi, polymorphe révéré, serait né d'une vache ou, suivant d'autres versions, d'une vierge qui aurait mangé une herbe spéciale.
  • Unkulunkulu, être suprême des Zoulous, est toutefois issu de l'uhlanga, une sorte de racine, dans un marais de roseau.

Contes

  • Poucette, du conte éponyme d'Andersen, nait d'une fleur plantée par sa mère.