FANDOM


Histoire couramment racontée au Nigéria et en Afrique de l'Ouest en général, pour contrer ceux qui doutent de la providence et de la bénévolence de Dieu.

Semblable à l'histoire de Polycrate.

HistoireModifier

Quand un homme se présente devant le roi, il est d'usage qu'il dise "puisse le roi vivre pour toujours". Un étranger vient au palais du Roi et dit "Il n'y a aucun Roi tel que Dieu". ("There is no king like god") Il le répéta jusqu'à rendre le roi furieux, et qu'il complote pour le détruire.

Un jour, le Roi donna à l'étranger, que tout le monde connaissait comme "No King As God" désormais, deux anneaux d'argent, lui disant de garder ce cadeau. No-King-As-God les mit dans une corne évidée, et les donna à sa femme à garder. Une semaine après, le Roi envoya No-King-As-God reconstruire les murs d'un village lointain. Cependant, il corrompit sa femme pour qu'elle lui donne ce que son mari lui avait confié. Devant la montagne de présents, elle cède.

Le roi remplaça les anneaux dans la corne et dit à ses servants de la jeter dans un lac qui ne sèche jamais. Ils firent ainsi, un poisson avala la corne dès qu'elle eut coulé.

Quand No-King-As-God revint, il rencontra des amis qui allaient à la pêche. Il les accompagna et récupéra le poisson qui avait avalé la corne. "Vraiment, se dit-il en contemplant les anneaux, il n'y a pas de roi tel que Dieu". Un garde vint l'avertir que le roi voulait le voir. Il demanda à sa femme ce qu'elle avait fait de la corne qu'il lui avait donné. Elle répondit qu'un rat devait l'avoir mangé.

Au palais, tout le monde redit au roi "puisse le roi vivre pour toujours" et No-King-As-God répéta simplement "il n'y a pas de roi tel que Dieu".

"Est-ce vrai qu'il n'y a pas de roi tel que Dieu ?"

"Oui", répondit fermement No-King-As-God.

Le roi demanda alors les anneaux qu'il lui avait confié, alors que les gardes l'entouraient, se préparant à le tuer. No-King-As-God sortit la corne et la tendit au roi, qui contempla les anneaux.

"Il n'y a vraiment pas de roi tel que Dieu", dit alors le roi, après quoi tous ses conseillers crièrent en approbation.

En récompense, il donna la moitié de la ville à No-King-As-God pour qu'il y règne.

TropeModifier

MotifsModifier